Les actualités

 Sommaire

L’atlas géopolitique du «Dessous des cartes»

 

L’atlas géopolitique du «Dessous des cartes» est une production nouvelle dans le domaine de l’édition cartographique, dans la mesure où c’est une transposition directe en support papier, d’une émission télévisée. La force de cet ouvrage mais aussi ses faiblesses en découlent directement.

Depuis près de 15 ans, Jean-Christophe Victor (directeur du Laboratoire d’études politiques et cartographiques, LEPAC) s’attache, à travers l’émission hebdomadaire «le Dessous des cartes» sur Arte, au décodage de la géopolitique mondiale, essentiellement sur la base d’illustrations cartographiques commentées. En quelques minutes, le narrateur fait une synthèse, bien souvent remarquable, des conflits frontaliers, de l’état des ressources en eau de la planète, de la division politique de l’Europe ou encore des grandes problématiques environnementales. C’est clair, précis, bien documenté et illustré volontairement pour le grand public.

On retrouve très exactement cet esprit, cette structure et, hélas, ces documents cartographiques dans l’édition papier.

L’ouvrage est de très belle qualité: 250 pages en couleurs sur papier glacé, une mise en page très soignée où l’on retrouve «l’esprit graphique» d’Arte.

Deux grands chapitres se partagent le sommaire:

  • «Itinéraires géopolitiques», regroupant, par continent, fluctuations historiques des frontières, bilans des ressources locales, répartitions ethniques…
  • «Le monde qui vient» (chapitre le plus intéressant), centré autour des grandes thématiques de la géopolitique actuelle: terrorisme, conflits, développement durable…

De fait (la transposition d’émissions «indépendantes»), la structure du récit n’est pas toujours évidente. L’ouvrage se parcourt au gré des intérêts du lecteur pour telle ou telle région, tel ou tel fait, plus qu’il ne se lit de manière linéaire. Les textes, très synthétiques, sont bien écrits et volontairement vulgarisés pour un public large. Des encarts abordent plus précisément  certaines notions, certains critères.

La déception la plus grande vient de l’iconographie: Il s’agit, ni plus ni moins, que de la reproduction en l’état des cartes affichées à l’écran lors des émissions. Or, les impératifs, justifiés, de simplification, de jeux de couleurs, d’agrandissement des typographies et des légendes pour une projection sur écran de télévision ne se justifient plus pour un tirage papier (en particulier au vu de la qualité du support et du report). Le géographe-cartographe ne peut qu’être choqué par l’utilisation des couleurs très vives (pour ne pas dire criardes), par une sémiologie graphique inadaptée aux règles en cours, par des toponymes surdimensionnés… De même, alors qu’en vidéo le discours s’accompagne de superpositions en fondu des différentes cartes d’excellente facture pédagogique, la juxtaposition statique des plans cartographiques sur la version papier perd beaucoup en impact didactique. On serait presque tenté de scanner les documents pour les réafficher à l’écran et, ainsi, revenir aux émissions originelles !

Synthèse du discours, simplification des cartes, adaptation à un grand public … c’est donc un ouvrage qui s’adresse en priorité aux professeurs de collèges et de lycées, dans lequel ils peuvent puiser à foison des sources pédagogiques pour l’enseignement de la géographie économique et politique. De plus, la prise en compte d’évolutions très récentes en fait une source documentaire actualisée, notamment dans les références bibliographiques de fin d’ouvrage. Enfin, son coût très modeste (29 €) au regard de la qualité d’impression est abordable par le plus grand nombre.

Cependant, pour qui en a la possibilité, l’utilisation des émissions originelles (sur support DVD notamment) reste préférable.

Franck Vidal

(1) Le dessous des cartes – Atlas géopolitiques par Jean-Christophe Victor, Virginie Raisson, Frank Tétart. Cartographie: Frédéric Lernoud. Paris:Tallandier/ARTE Éditions 250 pages - 29 € - Septembre 2005